Elodie est une amoureuse du beau. Pas le beau qui vous transforme, celui qui vous sublime. De Nice, sa ville natale, elle garde le goût de la lumière, du farniente et d’une certaine vision de la vie : avec la mer pour horizon et le ciel pour seule limite. Ambitieuse et bougonne elle trouve que l’habit fait le moine qu’on est simple ou sophistiqué dedans comme dehors que l’humeur du jour et les rides de la fatigue se lisent dans l’humour des couleurs que l’on porte et les plis de ses vêtements. Elodie est une amoureuse des gens elle veut ce qu’il y a de mieux pour eux et ce mieux n’existe pas encore, pense-t-elle, ou pas comme il faudrait, alors elle se lance avec humilité dans cette formidable aventure qu’est le lancement d’une marque pour sublimer les lignes, embellir les tons (sans h), et se faire une petite place dans les placards et les tiroirs, les sacs de tee shirts sales, les laves linge, les piles de repassage. Elodie voudrait que ses basiques soient comme elle : discrets mais indispensables.